Kalimabenge

Un jeune patrouilleur (Balala rondo) vient d’être tué par un militaire FARDC vers une heure du matin de samedi 24 décembre à Kalimabenge. Situé dans le quartier Kabindula, commune de Kalundu dans la ville d’Uvira.

Un autre jeune a reçu une balle au niveau et poursuit des soins comme le fait savoir Bonne année Chakochangu, président urbain de la jeunesse dans cette ville. Selon lui, tout a commencé quand des jeunes patrouilleurs ont intercepté une moto tard la nuit.

Sur la moto ce trouvé un militaire avec un jeune conducteur. En voulant se renseigner sur leur provenance, le militaire a piqué une crise de colère et est parti prendre l’arme dans sa maison. Il a ensuite ouvert le feu sur ces jeunes, tuant un et blessant un autre.

Chakochangu indique que la victime tuée s’appelait Katele Selemani âgé de 20 ans. Le blessé quant à lui, s’appelle Mukunga Bulimwengu Kahindo et poursuit des soins à l’hôpital général de référence d’Uvira.

« L’élément FARDC auteur de cet acte répond au nom de Adekito. Il est ancien militaire du staff du colonel Delphin du bureau II d’Uvira », renseigne-t-il.

Le Bureau urbain de la jeunesse d’Uvira se dit choqué par le comportement de ce militaire. Il appelle les jeunes au calme et demande un procès en flagrance contre Adekito à Kalimabenge.

« Interpelle le commandant secteur opérationnel sud Sud-Kivu, le général Ramazani Fundi à fournier d’efforts pour la cohabitation pacifique entre les jeunes et ses éléments », peut-on lire sur le communiqué du bureau de la jeunesse.

Nous apprenons qu’une ville morte vient d’être décrétée dans la ville d’Uvira pour demander justice pour ce jeune tué.

Chance Nganiza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *