Ituri

L’insécurité continue de faire l’actualité dans la province de l’Ituri et du Nord-Kivu. Pour vous en convaincre, les ADF ont, dans l’après-midi de mercredi 23 novembre, signé une incursion dans trois  entités de la chefferie des Walese Vonkutu, en  territoire d’Irumu.

Ces djihadistes islamique ont réussi à massacrer Cinq personnes à Kalalangwe, Kasoko et Abulembi. Une information confirmée par Christophe Munyanderu, coordonnateur de la Convention pour le respect des droits Humains (CRDH) antenne d’Irumu.

Il indique que ces ADF ont tué deux civils à Kalalangwe dans le village Otomabere près d’une église catholique. Deux autres à Kasoko, dans le village Mambelenga et une autre personne a été trouvée morte à Abulembi. 10 kilomètres de la route nationale Nº4, dans le village Ndimo.

« Les rebelles ADF, visaient des forêts situés à l’ouest de la route nationale Nº4. Plusieurs personnes ont été pris en otage par l’ennemi », dit-il.

Christophe Munyanderu, appelle la population des Villages Mambelenga, Otomabere, Ndimo et celle se trouvent dans les environs à la vigilance. Car selon ses dires les ADF circulent toujours le long de la cette route.

Notre source pense que les ADF continuent de multiplier leurs exactions, parce qu’aucune opération n’a été envisagée par FARDC pour  les traquer. « Ils viennent et regagnent leurs bastions dans la quiétude », regrette Christophe.

Au Nord-Kivu c’est à Akwekwe, Moliso, Makakwa dans le territoire de Beni que 16 civils avaient été tués. Deux autres corps ont été découverts en territoire d’Irumu. Entre dimanche et jeudi 23 novembre, le bilan des personnes tuées par les ADF au Nord-Kivu et Ituri, s’élève à 25 civils abattus.

Elias Lwayivweka à Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *