Kitshanga

16 personnes, c’est le bilan des tuées à Rugari par le M23 depuis le vendredi 28 octobre, la date de la prise de Rutshuru centre.

Parmi ce nombre figure 11 personnes qui sont décédées, touchées par des bombes larguées par le M23, comme le fait savoir Aimé Mukanda Mbusa, acteur de la société civile de Rutshuru. Il indique que ces bombes ont été tirées depuis Nyesisi et Nyamahanga.

« Les 5 autres sont des passagers qui fréquentaient la route nationale numéro 2 en provenance de Rutshuru vers Goma en bord d’un minibus », informe-t-il. Et d’indiquer que 8 corps ne sont pas encore enterrés et sont visible à Rugari.

Aimé Mukanda Mbusa note également plusieurs personnes blessées dans le rang des civils et des maisons endommagées.

A noter que suite aux affrontements et à l’avancée du M23, plusieurs personnes ont fui leurs habitations. Ils vivent dans des conditions difficiles et manquent presque de tout. Leur volonté est de voir les FARDC chassés ces rebelles afin qu’ils regagnent leurs villages.

Pascal Mushiaramina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *