Kanyaruchinya

Des déplacés ont brûlé un camion de la Monusco la nuit de ce mardi 1 novembre dans la cité de Kanyaruchinya, territoire de Nyiragongo à 5km au nord de la ville de Goma.

Selon Aimé Mukanda Mbusa, acteur de la société civile de Rutshuru, ces déplacés suspectaient la présence des M23 dans ce véhicule. Il indique qu’une disputé est née lorsque ces derniers ont voulu contrôler le véhicule en question.

Mambo Kawaya, président de la société civile de Nyiragongo, fait savoir que ce camion faisait partie du convoi de la Monusco qui quittait Katale, dans le territoire de Rutshuru, en plein parc de Virunga, où des affrontements continuent entre les FARDC et le M23. Et se rendait à Goma.

Des éléments de la mission onusienne se trouvant dans ce convoi ont pris fuite et leur destination n’est pas connue. A Kanyaruchinya, les déplacés continuent à ériger des barricades sur la route nationale numéro deux, affirment des sources de Tazamardc.net.

Dans un tweet publié ce mardi, la Monusco a annoncé qu’elle se retirait de sa base de Rumangabo. Et parle d’un retrait stratégique et tactique pour mieux préparer les prochaines étapes. Elle déclare être mobilisée aux côtés des FARDC pour protéger les civils.

Il faut dire que depuis la reprise des affrontements entre le M23 et les FARDC, plusieurs habitants ont fui leurs maisons. La prise de Rutshuru centre et d’autres localités de ce territoire par ce mouvement terroriste ne fait qu’accentuer le sentiment anti Monusco dans le milieu.

A noter qu’il a 3 mois, plusieurs marches ont été organisées dans plusieurs villes du Nord et Sud-Kivu pour exiger le départ de la mission onusienne. Ceci suite à la prise de la cité de Bunagana par ces mêmes M23 soutenus par le Rwanda.

Joël Balume

Une réflexion sur “ Nord-Kivu : un camion de la Monusco brûlé par des déplacés à Kanyaruchinya

  1. Nous,les congolais(es) nous voulons que la Monusco quitte notre sol car nous sommes fatigués,parceque L’ONU avait déclaré que le M23 possède des armes lourdes que eux.
    Voilà nous sommes étonnés ce qu’avait dit secrétaire général,voilà un peut ça .
    Et la RDC a déjà perdu plus de 1000000 des personnes.Que la monusco quitte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *