ACAJ

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) dit disposer des « témoignages crédibles » de l’implication de l’armée ougandaise aux côtés du M23.

Selon cette organisation, l’armée ougandaise apporte de l’aide au M23 en termes de munitions, des renseignements et moyens logistiques. « Cela veut dire que c’est une aide dans laquelle le M23 a pu conquérir les localités qu’il occupe aujourd’hui. Et commettre les différents crimes qui sont au moins dénombré », a dit Georges Kapiamba, président de l’ACAJ, cité par ACTUALITE.CD.

Face à cette situation, cette organisation s’oppose au déploiement de nouvelles troupes de l’UPDF en RDC. A noter que l’Ouganda se proposait d’envoyer 1000 militaires, soit un régiment, dans le cadre de la force de l’EAC à l’Est de la RDC.

Ainsi les UPDF vont se joindre à troupes burundaises déjà au Congo et aux troupes kenyanes qui sont en déploiement. A noter que d’autres troupes ougandaises sont sur le sol congolais depuis plus d’une année dans le de l’opération Shujaa. Une opération conjointe avec l’armée congolaise lancée depuis le 1e décembre 2021 contre les ADF dans les territoires de Beni et Irumu.

Comme plusieurs autres organisations, ACAJ recommande de renforcer les capacités des FARDC, au lieu de compter sur les forces étrangères. « Les étrangers ne peuvent pas faire mieux que nous-mêmes, nous sommes le seul à mieux organiser notre défense et notre protection », recommande le président de l’ACAJ.

François Mukoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *