bureau d'âge

 « Les autorités provinciales doivent s’engager à lutter contre l’insécurité ». Cet appel est de Zacharie Lwamira, président de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu. Un appel lancé ce vendredi 30 septembre à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire de mois de septembre.

 Il les appelle également à l’amélioration des conditions de la vie socio-économique de la population en province. Selon lui, les priorités des élus provinciaux seront axées dans la lutte contre les antivaleurs qui ont conduit à la contreperformance au niveau de la mobilisation des ressources financières.

« Le gouvernement provincial doit avoir comme objectif primordial d’assurer le bienêtre des habitants du Sud-Kivu. Et cela à travers la bonne gestion. D’où il faudra lutter contre toute sorte d’antivaleurs afin de maximiser les ressources provinciales », a-t-il dit.

Zacharie Lwamira estime que cette nouvelle session parlementaire sera totalement budgétaire et sécuritaire. Car, dit-il, le but est de maximiser les ressources provinciales. « La sécurité et les conditions socio-économiques de la population devront être prises en compte dans l’édit budgétaire 2022 », a-t-il insisté.

Et de demander aux députés provinciaux de se mettre au travail pour bien étudier l’édit budgétaire 2023 afin d’éviter la situation de l’année passée.

Signalons qu’à cette occasion de l’ouverture de la séance plénière, la question des échecs aux examens d’Etat a été relevée. L’assemblée provinciale a demandé au ministre des ESPT de prendre des mesures nécessaires enfin que cette situation ne se répète pas en cette année scolaire 2022-2023.

Isabelle Barhigenga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *