Njanja

Des habitants de la ville de Lubumbashi ont répondu présent à l’appel des mouvements citoyens de la ville pour une marche de soutien aux FARDC organisée ce vendredi 5 novembre. L’objectif étant de dénoncer l’agression de la RDC par le Rwanda à travers le M23.

La marche est partie du rondpoint carrefour  appelé place de l’identité katangaise en passant par le boulevard Lumumba. Avec comme point de chute, le Gouvernorat de province du Haut Katanga ou ils ont déposé leur mémorandum.

Au cours de cette manifestation, les participants de la Lucha, Filimbi, Forum national de la jeunesse, Congo n’est pas à vendre ainsi que la voix du peuple, scandaient des chansons patriotiques et contre le Rwanda, pays agresseur.

Sur leurs banderoles  on pouvait lire des messages tels que : « nous condamnons fermement l’agression rwandaise et demandons le retrait du M23 sans conditions dans les zones qu’ils occupent ». Mais aussi : « non à la balkanisation de la RDC ».

Ganny militant de Filimbi estime que c’est assez. « Les rwandais ont exagéré. Nous devons nous mobiliser pour barrer la route à cet ennemi », a-t-il dit. Et à Patrick Katengo du Forum national de la jeunesse d’ajouter qu’ils sont déterminés à accompagner le chef de l’Etat. Et lui faire voir qu’il n’est pas seul. « C’est une question d’intérêt général », dit-il.

Ce dernier indique que la mobilisation ne va pas s’arrêter à Lubumbashi. Mais quelle va se poursuivre au Lualaba, au Tanganyika pour prouver à la face du monde qu’ils sont derrières leurs militaires.

Ghislain Bafunyembaka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *