attaque

La société civile du territoire de Mambasa en province de l’Ituri condamne avec la dernière attaque des ADF survenue dans la nuit de lundi au mardi 22 novembre dans un village près de  Lolwa. Une entité située dans la chefferie des Babila Bakwanza, à plus ou moins 60 kilomètres de Mambasa centre.

Madame Marie Noëlle Anatole, présidente a.i de cette structure citoyenne, dresse un bilan provisoire de deux civils tués, d’un camion marque Fuso et quatre maisons incendiées. Notre source parle aussi d’une vingtaine des personnes kidnappées lors de cette attaque.

« L’attaque est survenue vers 18h30’ au village Andisede ll. L’ennemi a opéré dans la quiétude jusqu’à ce que il est retourné dans la brousse », a-t-elle fait savoir. Et parle d’un l’incompréhensible le fait que l’ennemi a opéré à deux kilomètres d’une position des FARDC.

« Nous sommes vraiment désolés du faite qu’à deux kilomètres, l’ennemi cause des dégâts pareils, alors qu’il y a une bataillon des FARDC à Lolwa centre », s’indigne-t-elle. La société civile demande aux autorités militaires de redoubler d’efforts pour sécuriser la population, cela pour permettre aux d’habitants de ce coin de regagner leur village.

D’après les sources sécuritaires dans la région, qui confirme la nouvelle, l’ennemi a été repoussé quelques minutes après par les militaires FARDC du 3 503e régiment unité d’intervention basé à Lolwa. Toute fois le bilan de ces accrochages entre l’armée régulière et les rebelles ADF n’est pas encore connu.

Elias Lwayivweka à Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *