ADF-

Quatre personnes mortes (4 morts) et un blessé, c’est le bilan d’embuscade attribuée aux miliciens CODECO dans la matinée de ce lundi 10 octobre 2022.

Le fait a eu lieu contre les civils, dans le village Kadingba-Sabakele sur le tronçon Mungbwalu-Dalla, situé dans le territoire de Djugu (au nord de Bunia).

Selon la Denis MASIKO, activiste de la Société Civile contacté par congoleo.net, noyau de Mungbwalu parmi les civils tués, figurent des taximen-motos, communément appelé les « Mbarariste ».

« Il s’agit entre et autre de 2 personnes appartenant à la communauté Yira. Elles ont été surprises,  alors qu’ils exerçaient leur travail quotidien sur ce tronçon qui a un intérêt provincial » Fait savoir ce cadre de la Société Civile en Ituri interrogé par congoleo.net.

Ce cadre de la SOCIV parle d’un mouvement massif de déplacement de population de Dalla et ses environs vers des endroits jugés sécurisés après ces 4 morts enregistrés.

Suite à cette recrudescence de l’insécurité dans le territoire de Djugu,  Denis MASIKI Plaide devant les autorités provinciales pour déployer un nombre important des éléments FARDC dans la zone.

« C’est vraiment déplorable sur ce tronçon, le long de plusieurs kilomètres, il a aucune position de l’armée loyaliste. Les usagers du tronçon sont toujours en danger » S’inquiète-t-il.

« Que l’armée impose l’autorité de l’état pendant cette période de l’Etat de siège » Poursuit notre interlocuteur.

Signalons que depuis quelques semaines, les miliciens CODECO ont repris leurs exactions dans la région, lorsqu’il y a quelques mois, ils avaient signé un pacte de paix.

Elias Lwayivweka depuis Bunia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *