Kangothe

La résidence du commandant second FARDC en charge de l’administration et logistique vient d’être attaquée par des maï-maï tôt le matin de ce samedi 26 novembre.

Des sources sur place parlent des morts lors de cette attaque. Elles déclarent que 3 assaillants sont tués et deux militaires FARDC viennent de perdre la vie.

« Nous avons entendu les premiers coups des balles vers 2h du matin, puis vers 6 heures. Maintenant c’est difficile de sortir », indique un habitant contacté au téléphone par congoleo.net.

Une autre source parle d’un bilan encore provisoire. Elle fait savoir que  les activités sont paralysées. Boutiques, kiosques, écoles et officines pharmaceutiques sont restés fermés.

Du côté de l’armée ont parle des maï-maï Baraka. Le porte parole de l’opération Sokola 1 grand nord, Antony Mwalushayi, fait savoir qu’il y a eu échange des tirs entre ces miliciens et les gardes du corps du commandant.

« Malheureusement il y avait un officier supérieur au garde de colonel qui était de passage chez notre commandant. Il a eu une balle de l’ennemi et la mort s’en est suivi », dit-il. Antony indique que l’armée est entrain de faire le ratissage dans la ville. Il a présenté 4 miliciens capturés. Ils seraient auteurs de la mort du soldat décapité dans la zone au début de la semaine.

Et de préciser que la résidence du commandant se trouve dans la cellule des écoles, en commune de Kimeni.

Elias Lwayivweka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *