civils

À l’espace de 48 heures, 16 civils ont été tués par des ADF dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Il s’agit notamment de cinq personnes à Akwekwe, deux à Moliso Makakwa tuées le lundi 21 novembre. Neuf autres civils ont été tuées dans la journée de mardi 22 novembre à Kalalangwe entre la province du Nord-Kivu et celle de l’ituri. Rapporte Kinos Katuo de la société civile de Mamove.

« Toutes ces victimes sont originaires de la commune d’Oïcha et Mamove », a-t-il fait savoir à congoleo.net. La société civile déplore cette attaque. Elle appelle les habitants de Masenze, Tapis rouge, Mabume-Mbume et Karezo à la vigilance car selon elle, les rebelles auraient pris la direction de ces villages.

Kinos Katuo recommande à l’armée de lancer des opérations de grandes envergures dans la partie ouest de la route nationale Nº4.

« Nous alertons toujours que l’ennemi est basé à Kasoko. Ça fait longtemps depuis qu’il y a érigé un grand bastion. Nous demandons au commandant des opérations de défendre l’intégrité territoriale et protéger la population » a-t-il martelé.

Il faut dire que suite à la nébuleuse ADF au Nord-Kivu et Ituri, la population vit actuellement dans le désespoir. Plusieurs villages sont désertés par ses habitants. Des familles se sont déplacées dans les milieux supposé sécurisé et mènent une vie très précaire, alerte plusieurs organisations non gouvernementales.

Ces derniers vivent dans des écoles ou dans les familles d’accueils sans aucune assistance venant du gouvernement central.

Elias Lwayivweka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *