Miti

Un conducteur de moto a été tué dans la nuit du jeudi au vendredi 28 octobre à Miti dans le territoire de Kabare. Sa faute c’est de n’avoir pas honoré la facture d’un acte sexuel avec une femme du milieu.

Selon Innocent Nyakura, membre du Mouvement laissez Kabare vivre (MLKAV), la victime était âgée de 27 ans. Elle n’aurait pas réalisé les conventions prises avec la femme en question. « La dame a crié au secours et la population ne connaissant pas le motif, directement elle a lapidé le motard jusqu’à le bruler vif », explique-t-il.

Ayant appris la nouvelle, les motards du milieu ont bloqué tôt le matin la RN2 coupant la circulation entre la ville de Bukavu et Kavumu. Mais aussi entre différents coins de Kabare notamment Bushumba, Kashusha, Muluku.

Ils se sont ensuite rendu aux domiciles des personnes citées dans l’assassinat du motard et ont brûlé leurs maisons. La circulation est redevenue normale dans l’après-midi à Miti.

Le MLKAV tout en condamnant cet acte, alerte les autorités sur ce qu’il appelle un énième cas de justice populaire à Kabare. Il appelle les organisations de défense des droits de l’homme et acteurs sociaux de conjuguer ensemble les efforts pour mettre fin à ce phénomène. Et à la population d’éviter de se rendre justice mais de collaborer avec les services de sécurité.

La victime laisse une veuve et deux orphelins.

Thomas Uzima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *