Luhwindja

La société civile sous noyau de Luhwindja demande l’implication des autorités locales que provinciales afin de mettre fin à l’insécurité grandissante dans ce milieu.

Elle le fait savoir dans un document du 20 avril dont congoleo.net s’est procurée la copie. Sur ce dernier, la société civile demande l’implication personnelle du Mwami Naluhwindja, chef de chefferie. Mais aussi celle du gouverneur de province pour la restauration de la sécurité dans cette partie du territoire de Mwenga.

La société civile cite les cas d’assassinats par balle des habitants du milieu. C’est entre autre l’assassinat de Bakulikira Namakala Lulege survenu ce jeudi 19 août à son domicile à Luciga et sa femme grièvement blessée.

« Il n’y a pas un mois, monsieur Kaluka a été assassiné par un militaire FARDC au centre commercial Kange », évoque-t-elle. Elle parle aussi de l’assassinat du nommé Kalere, motard de son état, survenu à Kiziba par des hommes en arme.

Ainsi la société civile sous noyau de Luhwindja demande que les militaires et policiers qui ont passé beaucoup de temps dans le milieu soient remplacés. Elle appelle la population d’être vigilante et à dénoncer tout cas suspect devant les autorités politico-militaires.

« Que les enquêtes soient faites afin de découvrir ces malfrats », écrit-elle.

David Balibonera

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *