administrateurs

Une femme a été emportée lors d’une incursion attribuée aux rebelles FDLR à Nyamilima, dans le groupement de Mbinza, en teritoire de Rutshuru au Nord-Kivu, dans la nuit du dimanche 27 à ce lundi 28 février 2022.

Les coups de balles ont été entendus par des habitants de ce coin depuis 22 heures. Une situation qui a créé de la panique totale au sein de la population.

D’après des sources sur place, ces rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) seraient venus de la localité de Nyamitwitwi dans le territoire de Rutshuru.

Une insécurité que la population de ce coin ne cesse d’écrier toujours.

Le cas d’insécurité le plus récent est celui du kidnapping d’un homme repondant au nom de Gakuru, qui a été signalé dans le groupement de Gisigari, chefferie de Bwisha en territoire de Rutshuru dans la soirée du dimanche 27 février.

La victime, berger de son état, a été surprise par des hommes armés dans la plantation du domaine de Katale où il gardait ses vaches.

Certaines sources sur place indiquent que les auteurs de l’enlèvement de cet homme seraient des éléments de Collectif des mouvements pour le changement (CMC)/Nyatura. Pour le moment, les malfrats ne font aucun signal pouvant manifester la libération de la victime.

Il faut dire que depuis le début de cette année 2 cas des morts sont déjà enregistrés, 26 personnes kidnappées et 5 présumés kidnappeurs lynchés par des habitants ce territoire.

La population de ce coin du territoire de Rutshuru dans le Nord-Kivu demande aux autorités de l’état de siège de chercher comment à monter des nouvelles stratégies pouvant mettre fin à cette insécurité grandissante qui a élu domicile dans cette partie du pays.

Elle demande aussi aux autorités de condamner tous les présumés kidnappeurs détenus en prison afin que cette pratique soit découragée.

Pascal Mushiaramina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *