vœux

Le bourgmestre de la commune de Bagira, Patience Bengehya, a eu à présenter ses vœux les meilleurs à tous ses administrés ce samedi 31 décembre. Ceci à l’occasion de la fin de l’année 2022, donnant passage au nouvel an 2023 qui commence bientôt.

« Mes dames et messieurs, habitants de la commune de Bagira, chers compatriotes, bonjour ! En ce tout dernier jour de l’année 2022, je saisis l’occasion pour m’adresser à vous afin de vous souhaiter une douce et heureuse fin de l’année. Tout en vous présentant mes vœux les meilleurs pour l’année 2023 », souhaite-t-il à ses administrés.

A lui d’ajouter :

« Chers compatriotes, c’est Dieu, vraiment c’est Dieu qui a permis que nous soyons vivants jusqu’à ce jour. Alors, au nom de Jésus-Christ, disons Lui infiniment merci pour sa bonté ».

Nous avons connu, poursuit-il, les hauts et les bas durant l’année 2022, des moments de joie et des moments de tristesse. « Des moments parfois d’incompréhension et des moments d’échange. Aujourd’hui à la veille de l’année 2023, je tiens à vous remercier pour tout ce que vous avez été pour moi. Surtout de m’avoir accepté et supporté malgré toutes mes faiblesses en tant qu’humain ».

Pour l’année 2023, dit-il, l’espoir reste permis en vu du développement de nos dix quartiers de Cahi à Nyakavogo, en passant par Buholo-Kasha,  Mulwa, Ciriri, Kanoshe, Cikonyi, Mulambula, Cikera et Lumumba.  « Ceci dans la crainte de l’Eternel Dieu ».

Il faut dire qu’à l’occasion de la fin de l’année, la commune de Bagira a eu à distribuer des vivres à ses agents pour bien fêter l’année 2023 qui aura lieu que dans quelques heures.

« Je vous souhaite ainsi plein succès, à chacun dans ses entreprises. Et vous invite à plus de travail dans la concorde et la tolérance tout en privilégiant ce qui nous unit, chers compatriote », Patience Bengehya s’est en particulier adressé aux agents de la commune de Bagira et à en général à toute la population de son entité.

En fin, dans son message des vœux, il invité tous les habitants de Bagira au travail, à l’amour et à l’unité sincère tout en demeurant dans la volonté de Dieu. Ceci pour le développement de Bagira.

« Que vive à jamais la commune de Bagira », Patience Bengehya, conclut-il son message.

Marcel Asifiwe K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *