FNL

Deux réfugiés burundais ont été abattus vers 21 heures dans le camp des déplacés de Mikenge à côté de la base de la Monusco. Nous sommes dans le groupement Basimukinji 1er, en secteur d’Itombwe, territoire de Mwenga, au Sud-Kivu.

Des sources de la société civile du milieu font savoir que ces deux personnes se trouvaient dans leurs maisons, quand des inconnus armés les ont abattus par balle. Leurs corps ont été retrouvés le matin de ce lundi 28 février.

Des éléments Ngumino sont pointés du doigt comme auteurs de cet acte. Il faut dire qu’il y’a quelques jours des rumeurs circulaient dans le milieu faisant état de la présence des éléments de ce groupe armé à Mikenge.

Le camp de Mikenge est occupé en grande partie par des Banyamulenge qui ont fui les affrontement qui se déroulent dans les haut-plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga. des affrontements qui opposent plusieurs groupes armés nationaux et étrangers.

La société civile de ce coin demande aux FARDC de prendre des précautions afin de sécuriser des paisibles citoyens. Elle rappelle que d’autres attaques ont eu lieu dans ce milieu. Et cite l’attaque du 14 novembre, du 22 octobre et 27 décembre.

Elle parle d’une situation sécuritaire précaire.

Pascal Mushiaramina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *