collaborateur

Au moins 42 présumés rebelles ADF-FPIC arrêtés à Makayanga ont été présentés au Gouverneur militaire de l’Ituri. Ces derniers seraient arrêtés en début de semaine, après des accrochages avec l’armée loyaliste.

Parmi les personnes interpelées, deux mineurs et trois femmes (dont une enceinte), ont été arrêtées après des affrontements au tour de la cité de Komanda. Le fait s’est déroulé précisément à Makayanga et dans le groupement des Walese Vonkutu.

En à croire notre source sur place, ces personnes aussitôt arrêtées, ont été transférées à Bunia le jeudi 30 septembre dernier. Ici, elles ont été présentées auprès du Gouverneur militaire de la province de l’Ituri, le lieutenant général Luboya Kashama Jonhy. Cela, avant d’être conduites à la prison centrale de Bunia en attendant l’instruction de leur dossier.

D’après des témoignages parvenus à Congoleo.net, ces personnes seraient des rebelles, miliciens, collaborateurs des ADF et des Forces Patriotiques et Intégrationnistes ( FPIC). Ces derniers sont pointés du doigt accusateur, dans les récentes attaques survenues dans les environs de la RN4 en territoire d’Irumu et RN27 dans le territoire de Djugu. Ils ont été arrêtés pendant les violents affrontements de corps à corps contre les FARDC.

Signalons que ces arrestations interviennent, quelques jours après la reddition volontaire des 5 combattants ADF qui se sont rendus aux FARDC. Ceci, avec 5 armes du type Ak 47 et des munitions de guerre, suite à une pression militaire exercée sur ces assaillants en Ituri.

Elias Lwayivweka depuis Oicha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *