Biakato

11 personnes tuées et plus de 64 maisons brûlées. Tel est le bilan d’une attaque des miliciens d’autodéfense Zaïre. Survenue dans la nuit du jeudi au vendredi 16 décembre à Ya, une bourgade située dans le groupement Adra, chefferie de Walendu Watsi, en territoire de Djugu.

Mateso Gudjuma, chef de ce groupement, confirme cette information et parle d’un bilan encore provisoire. Il indique que toutes les personnes tuées sont des civils et que sept autres manquent à l’appel.

« La population doit rester vigilante. Nous suivons de près cette situation que nous regrettons vivement », a-t-il dit. Mateso Gudjuma invite ces miliciens à déposer les armes et à adhérer au processus PDDRCS, au lieu de s’entretuer.

« L’Ituri a besoin de la paix. Nous ne pouvons jamais développer notre province aussi longtemps qu’on ne s’aime pas », renchérit-il. Il faut dire que la milice Zaïre auteur de ces tueries ne s’était pas présentée à Nairobi au Kenya, lors des pourparlers de paix.

Elias Lwayivweka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *