FOSYNAT

Peut-on encore parler de la gratuité de l’enseignement à l’école primaire à Bukavu ? Voilà une question que se posent certains parents de la ville.

Leur question est consécutive aux frais qu’ils sont appelés à débourser pour la scolarité de leurs enfants qui normalement devrait étudier gratuitement tel que voulu par le gouvernement congolais.

Mais ces derniers sont appelés à payer entre 15 et 25 dollars voir plus dans certaines écoles primaires de la ville. C’est le cas  à l’Athénée où les parents sont appelés à payer 25$ par trimestre à l’EP 1, 2, 3 et 4 Ibanda.

Une situation dénoncée par la société civile sous noyau de Ndendere. Elle appelle à l’implication des autorités provinciales pour faire respecter la constitution.

Une situation que confirme Murhula Machumbiko, vice-président de la société civile noyau d’Ibanda. Celui-ci cite aussi l’EP Vavassori de Panzi, pour illustrer ses dires, où les frais de scolarité sont fixés à 15$ par trimestre.

Il faut dire que dans d’autres écoles de la ville des réunions ont été organisées entre les comités des parents et les enseignants et un compromis a été trouvé pour le payement de 3 dollars par mois. Dans d’autres écoles où il n’y avait pas eu compromis, des gestionnaires se sont imposés sur les parents en leur exigeant une somme à payer.

« Il est difficile dans ces conditions de parler de la gratuité de l’enseignement à l’école primaire à Bukavu », conclut la société civile de Ndendere.

Pascal Mushiaramina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *