Cirunga

Un homme a été brûlé vif dans la journée de vendredi 2 septembre dans le village de Lwami, groupement de Cirunga, en territoire de Kabare. Ce dernier est accusé d’avoir volé deux lapins.

Selon Victor Zaluke, habitant du milieu, tout a commencé quand la femme de la victime a accouché. Très heureux, l’homme a promis  à sa femme de lui offrir un beau cadeau. C’est ainsi qu’il est sorti de sa maison sans que personne ne sache où il est parti.

Mais ce dernier sera attrapé quelques heures plus tard par des habitants de Lwami en train de voler deux lapins. Sans poser de questions ces derniers ont commencé à le tabasser avant de le brûler vif.

Victor Zaluke, indique que la femme de la victime est même passée à cet endroit sans savoir qu’il s’agissait de son mari qui était brûlé. Elle a été informée par des personnes sur le lieu de la triste réalité qui se déroulait à cet endroit.

« Les autorités locales ont tenté d’arrêter les habitants sans y parvenir », fait-il savoir.  

Il faut dire que la justice populaire est devenue un mode de vie dans le territoire de Kabare. Le même 2 septembre un autre présumé voleur a été brûlé vif à Cirunga. Ce dernier faisait partie d’un groupe des voleurs qui avaient opéré dans la maison de Bokilo, président de la mutuelle de santé de Mukongola.

Le 5 août, un autre présumé voleur a été tué par des habitants à Bushwira. Ce dernier aurait été attrapé dans la maison d’un habitant du milieu. Il avait alors été tabassé et avait rendu l’âme dans une structure médicale où il avait été acheminé. Des actes toujours condamnés par la société civile de Kabare.

François Mukoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *