frais scolaires

150.000 Fc, voilà le seuil maximum des frais scolaires à payer par trimestre dans les écoles publiques au Sud-Kivu. Ceci ressort de l’arrêté provinciale portant fixation des frais de scolarité des élèves  dans les écoles publiques et privées. Pour l’année scolaire 2022-2023 en province du Sud-Kivu, signé ce 3 octobre.

Il s’agit des frais de fonctionnement, le minerval, les frais de bulletin scolaire, d’internat et de transport en commun. Ainsi que des frais de participation aux épreuves certificatives nationales de fin d’études ou de fin de cycle.

Ainsi l’arrêté prévoit un seuil minimum de 6000FC par trimestre. A l’école et enseignement de base (7e et 8e année), le plafond est fixé à 100.000FC. A l’enseignement secondaire général il est aussi de 120.000FC. A l’enseignement technique, le plafond est de 140.000FC pour la première catégorie et 150.000FC pour la deuxième catégorie. ARRÊTÉ FIXANT LES FRAIS SCOLAIRES 2023

Au niveau primaire, l’arrêté signale que l’année scolaire 2022-2023 est placée sous le signe de la gratuité et de lutte contre les antivaleurs. « Aucun frais ne doit être payé par les parents d’élèves à ce niveau d’enseignement », peut-on y lire. Et de signaler que les frais scolaires y sont définitivement et totalement supprimés. Du moins pour les établissements publics.

Les frais de minerval et de bulletin scolaire sont fixés à 10.000 FC chacun. Les frais d’internant sont fixé en commun accord entre les gestionnaires ou le promoteur d’école, le comité des parents et de gestion d’écoles. Cela en présence d’un représentant du pouvoir public et en tenant compte des réalités socio-économiques du milieu et de l’école concernée.

Thomas Uzima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *