Kabare

Deux personnes ont été tuées par des hommes armés dans la nuit de dimanche 9 janvier à ce lundi 10 janvier 2022 à Igoki et Cirhagabwa, sous villages de Mudusa à Kabare.

Ces hommes estimés au nombre de 20 personnes étaient habillés en tenues militaire et policière et d’autres en tenue civile. Une révélation faite par la société civile du milieu par son président Justin Bahati.

Celui-ci indique que ces malfrats ont opérés sur la RN2, et sur la route Essence-Maria Kachelewa vers Maji Safi. Parmi les personnes tuées par balles figurent un chauffeur et un jeune du milieu. Deux autres personnes ont été blessées et sont internées dans une structure médicale de la place. « Une somme importante d’argent a été également emportée », dit-il.

Justin Bahati fait savoir que ces derniers ont tiré plusieurs balles. Une situation qui a créé une panique au sein des habitants. La société civile de Mudusa dit condamner fermement ce énième cas d’insécurité. Elle dit regretter la non intervention des services de sécurité et appelle à des enquêtes sérieuses pour dénicher les auteurs de ces actes.

Cette structure citoyenne rappelle au commissaire provincial de la police le souhait exprimé par les acteurs sociaux du groupement de Mudusa, qui est celui  d’implanter un poste de la police à Igoki.

Pascal Mushiaramina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *