Mugunga

La véranda Mutsanga appelle à deux journées ville morte dans la ville de Goma pour dire non à l’insécurité au Nord-Kivu et en Ituri.

 « L’insécurité qui bat record dans les provinces Nord Kivu et Ituri où nos frères et sœurs sont victimes des massacres », nous fait savoir Ricky Paluku, le chargé de communication de cette structure section de Goma.

Selon ce dernier, pour une période de 3 mois, 670 civils ont été tués. Raison pour laquelle cette structure demande à la population de la ville de Goma à observer deux jours de ville morte. Ceci pour exprimer sa solidarité aux familles victimes des massacres en pleurant avec eux.

« Nous sommes en train d’observer les actions menées par nos militaires  mais nous constatons que la situation devient de plus en plus critique.  Au lieu que le bilan baisse, il augmente », s’étonne Ricky Paluku.

Cette structure s’inquiète tout en demandant comment l’ennemi peut continuer à progresser sur le terrain endeuillant la population chaque jour alors que le gouvernement et l’armée ont tous les moyens possibles pour son empêchement.

Rappelons que les deux provinces sont dans l’Etat de siège depuis le 06 mai de l’année en cours. Celui du Nord – kivu et de l’Ituri.

Joël Balume depuis Goma.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *