sinistrés

La population du quartier Ndosho, en Commune de Karisimbi, dans la ville de Goma vit dans les difficultés d’accéder à l’eau potable. Cela fait suite à la situation des bornes fontaines qui ne font plus couler l’eau.

Le Conseil communal de la Jeunesse de Karisimbi qui nous livre cette information, dit avoir répertorié plus 15 bornes fontaines déjà bouchées. Celui-ci, se pose des questions sur le rôle des agents de la Régideso face à cette situation à Ndosho.

Cette même source indique que la population est exposée à plusieurs risques.  Notamment des maladies hydriques, des cas de viol pour ce quartier mal réputé dans ce domaine. Des femmes qui souvent obligées de se réveiller tôt pour aller chercher de l’eau potable, sont les plus exposées.

Claude Rugo, président communal de la jeunesse de Karisimbi lance un appel pathétique auprès des services habilités. Cela, pour que ces derniers viennent en aide à cette population qui court d’énormes dangers.

 «Nous demandons aux autorités d’interpeller la Régideso, pour qu’elle puisse déboucher toutes les bornes fontaines. Pour que la population soit soulagée. Dans le cas contraire, nous allons passer aux actions des grandes envergures, pour montrer l’incapacité de la Régideso » A-t- il déclaré.

Notons que, ce même problème touche d’autres milieux ruraux du territoire de Nyiragongo, qui est en limite avec  la ville touristique de Goma.

Joël Balume depuis Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *