assises

Les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) viennent de neutraliser 18 miliciens Makanika-Twigwaneho.

C’était lors des affrontements qui ont eu lieu le mardi 4 janvier 2022 dans les villages Kagogo et Bijombo.

Selon le Major Dieudonné Kasereka, porte-parole secteur opérationnel Sukola 2 sud Sud-Kivu, l’opération a été menée par une unité FRDC envoyée en renfort pour sécuriser les habitants de ce coin.

Il indique que cette unité est tombé dans une embuscade tendue par ce groupe armé et leurs alliés étrangers au niveau de Kagogo. Mais les FARDC ont réussi à repousser les ennemis et à détruire leurs résistances.

« Dans les échanges des tirs, deux militaires  FARDC sont tombés sur le champ d’honneur et cinq autres grièvement blessés ». Tel est le bilan donné par le Major Dieudonné Kasereka. L’officier dément les informations distillées par le groupe armé Makanika-Twigwaneho, selon lesquelles les militaires auraient pillés des villages conquis.

« Il n’y a aucun village qui a été pillé, comme  les ennemis de la RDC le prétendent déjà   dans les réseaux sociaux pour continuer à saboter les efforts de l’armée  qui cherche à tout prix à rétablir la paix dans cette partie du Sud Kivu », souligne-t-il.

Il faut dire que des armés locaux et étrangers s’affrontent contre l’armée congolaise depuis plusieurs jours dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Mwenga.

Thomas Uzima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *