Ndosho

Les motos ne sont pas toujours autorisées de circuler au-delà de 19 heures. Une mesure qui reste d’application dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Et cela jusqu’à nouvel ordre.

Les autorités de l’Etat de siège dans cette province ont apporté cette précision ce jeudi 6 janvier 2022, pour contredire des rumeurs qui circulent sur des réseaux sociaux indiquant que le maire de Goma a suspendu cette décision et que les motos pouvaient déjà circuler au-delà de 19 heures. 

Toutefois, l’autorité provinciale a promis aux taximan motocyclistes (motards) que leur sollicitation de voir leurs motos circuler au-delà de 19 heures pourra être étudiée en conseil de sécurité, pour voir s’il sera possible de revenir sur cette décision. 

Pendant le lancement de recyclage des engins roulant sur les routes de la ville de Goma en particulier et en général dans la province du Nord-Kivu qui a eu lieu le matin du jeudi 6 janvier 2022, le gouverneur de province, Général Constant Ndima Kongba, a invité les motards à être des vrais agents de sécurité, en dénonçant tout cas suspect des personnes qui sèment l’insécurité à Goma.   

« Je ne suis pas un dictateur. En tant que militaire, bien que gouverneur de province, je vais vous demander de faire ce que nous vous demandons. De notre côté, on fera aussi ce que vous nous demandez », s’est prononcé le Général Constant Ndima Kongba, le gouverneur du Nord-Kivu, par rapport à la demande de la ville de Goma. 

Pour le commissaire supérieur François Kabeya Makossa, le maire de la ville de Goma, les motards doivent toujours tenir compte du code de la route pour limiter les cas d’accidents de circulation, devenus répétitifs dans cette ville. Tout en appelant aussi ces derniers à toujours denoncer les cas suspects d’insécurité.

Victor Banza M.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *