Mambasa

Le parlement d’enfants de Beni décrie la décision des enseignants de déclencher un mouvement de grève sèche. Il l’a fait savoir ce vendredi 1er octobre par l’entremise de Jason Katya Muhiwa président de structure.

Ce dernier indique que ce mouvement de grève va accentuer l’analphabétisme des enfants dans cette partie de la République. Il appelle l’Etat congolais à prendre ses responsabilités pour répondre immédiatement aux revendications des enseignants.

« Nous pouvons pas accepter de sacrifier  l’éducation des enfants pour des intérêts partisans », dit-il. Il indique que si la solution n’est pas trouvée sa structure va mettre aux points des stratégies afin de pousser les dirigeants et les enseignants à se mettre d’accord.

Rappelons que lors de la dernière rencontre des syndicats des enseignants   du Congo (SYECO Beni) et Synecat Bungulu, ces derniers avaient conditionné leur reprise des cours. Ils avaient demandé la suppression de la zone salariale et la règlementation du système de bancarisation.

Ils avaient également demandé la réhabilitation de certains chefs d’établissements scolaires suspendus de leurs fonctions. Ces derniers étaient accusés de violation de la mesure portant sur la gratuité de l’enseignement de base prôné per le chef de l’Etat.

Le calendrier scolaire promulgué par le ministère de l’enseignement prévoit la rentrée scolaire à ce lundi 4 octobre sur toute l’étendue de la République. La question reste de savoir si cette rentrée sera effective avec cette grève des enseignants.

Elias Lwayivweka depuis Oicha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *