commandement

Des positions des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été attaquées par des éléments Ngumino dans la matinée de ce mardi 5 octobre.

Des affrontements se sont déroulés à Chakira dans le groupement Balala Nord  en secteur Tanganyika dans le territoire de Fizi.

Des sources proches de l’armée font savoir que les affrontements ont eu lieu durant deux jours successifs et parlent des plusieurs blessés. Un bilan qui peut changer à tout moment.

Les mêmes sources confirment que le matin de ce mercredi 6 octobre, des éléments FARDC qui se rendaient à Bijombo en provenance de Chakira, sont tombés dans l’embuscade tendue par ces mêmes Ngumino.

Il faut dire que les Ngumino sont un groupe armé opérant dans le territoire de Fizi et d’Uvira, sous la direction du colonel Makanika. Ce dernier avait déserté l’armée loyaliste sous motif qu’il allait protéger son groupe ethnique à savoir les Banyamulenge.

Depuis, son groupe s’affronte contre les Maï-maï et les FARDC. Ce qui créer une insécurité dans les hauts plateaux de Fizi et d’Uvira où se trouvent également des groupes armés étrangers.

Des habitants du milieu sont obligés à fuir leurs villages. Plusieurs violences sont signalées dans ces coins, œuvres de ses multiples groupes armés. Quant aux AFRDC ils se battent jour et nuit afin de rétablir la paix dans le coin et permettre aux habitants de regagner leurs villages.

Amani Malanga Dieumerci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *